Touchés mais debout !

Ressource et VousTerroriser pour soumettre, imposer, dominer. C’est oublier que la peur, par-delà la fuite ou la lâcheté, engendre la détermination, la révolte, la combativité, la résistance.

Vous n’aimez pas nos différences : notre démocratie, nos valeurs républicaines, nos valeurs humaines, notre liberté de pensée, notre mode de vie, notre mélange des genres. Nous, nous les aimons.

A exécrer notre impertinence licencieuse, vous en oubliez que nous ne nous couchons pas sous la contrainte. Nous nous couchons pour panser nos plaies, pour rassembler nos esprits, pour reconstituer nos forces et, en hommage à nos gènes gaulois, nous nous couchons pour le plaisir, plaisir de dormir et plus si affinités !

Conseil : Comment avoir le moral ?

Mathiaux, Coaching… Marchez nu-pieds ! Aucun risque d’avoir le moral dans les chaussettes !!!

Travaillez la confiance en soi, c’est si bon pour les autres…

Mathiaux - CoachEssentiellement envisagée comme un inventaire de bienfaits personnels (gestion du stress, affirmation de soi, leadership…), la confiance en soi est peu abordée sous l’angle de l’autre. Et pourtant…

Un manager qui a travaillé sa confiance en soi pour la canaliser (en s’efforçant d’oublier son mentor « Superman ») ou pour la renforcer (en se remémorant les vertus du « même pas mal ») est un manager qui laisse la place à l’expression de son équipier.

Bien que résolument optimiste, son humilité (réaliste) le porte à croire qu’il ne peut connaitre le résultat exact de ses décisions, de ses actions. En intégrant cette zone d’incertitude, elle est devenue un « no problem » car il a aussi dans son escarcelle la conviction de disposer des ressources nécessaires pour construire de nouvelles solutions, pour imager des portes de sortie, pour rebondir ailleurs (et peut-être mieux encore ).

Fort de sa confiance en soi, le manager (magnanime) n’a aucune difficulté à augmenter sa zone d’incertitude du résultat des actions qu’il confie à ses équipiers.

Si vous voulez déléguer en confiance, en premier lieu, faites-vous confiance