Colère et Fierté

Ressource et VousColère ! Colère face à la barbarie, à la lâcheté, à la connerie. Colère contre ces ectoplasmes décérébrés qui croient pouvoir imposer par la peur, par les armes, leur pensée unique, ou unique pensée. Considérer crayon, papier,  dérision, impertinence comme des menaces, n’est-ce pas une marque flagrante d’incroyance ?

Fierté ! Fierté d’appartenir à ce peuple viscéralement attaché à ses valeurs républicaines. Un peuple qui n’attend pas qu’une pseudo haute autorité (religieuse ou politique) lui assène « Indignez-vous ! » pour, spontanément, mettre de côté ses querelles intestines et se rassembler. Fierté d’appartenir à un peuple d’insoumis, un peuple de résistants, unis pour défendre la liberté, la liberté de conscience, la liberté d’expression.

L’obscurantisme a perdu une nouvelle bataille. Vous n’avez pas tué Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Oncle Bernard et leurs comparses, vous les avez immortalisés.

Je suis Charlie

Bonne année au sommet !!!

Françoise Mathiaux Coach LyonSommet Summum : 2015 démarre fort. Site web explosé, sans doute en cause les centaines de connexions (dont nous tairons la périodicité…). Malgré la solidarité de Lionel (qui n’a pu démarrer son réveillon qu’à 18h37) et la compassion moqueuse de Loïc, le redémarrage est minimaliste…

Qu’importe, si j’ai bien entendu le message au soir du 31, en 2015, il faut savoir « faire preuve de persévérance dans l’adversité », « en finir avec le découragement ». Le site de Ressource et Vous « n’est pas une nostalgie, c’est une espérance ».

Monsieur le Président, je m’y engage, je saurai « faire preuve de combativité et d’audace ». J’ai confiance (enfin pour les compétences informatiques, j’ai surtout confiance dans les copains…). D’ailleurs, je remercie ce bug qui va me permettre de « libérer les énergies » et de « donner un coup de jeune » à la présentation numérique de Ressource et Vous !!!

Sur ce, je vous souhaite chers amis, une très belle année 2015. Qu’elle vous offre le plaisir de réaliser vos vœux, et tant qu’à faire, en priorité vos vœux les moins sages 🙂

A l’heure de la réforme de la formation professionnelle…

coaching lyon… Il est temps d’écrire (voix off : pas de post depuis le 4 Juin difficile de dire le contraire….) un plaidoyer pour l’abrogation de la forme transitive passive du verbe « Former ».

De sources sûres (sans doute, mais non identifiées), le participant lambada (actualité footballistique oblige) ne retiendrait que 10 à 15% d’une formation. Les optimistes noteront que l’utilisation du pourcentage laisse supposer qu’il existe un contenu, le tout étant égal à 100%. Il n’empêche qu’une calculatrice scientifique sophistiquée s’avère superflue pour désespérer (allègrement) de l’efficience de la formule.

Intégrons à la démonstration (résurgence nostalgique des cours de mathématiques) les données suivantes, le formateur maîtrise son sujet : Expertise et Art de transmettre (si ce n’est pas le cas, reprenez votre grille de sélection et retournez à la case « Départ »). Pourquoi 85 à 90% de la formation s’évaporent sans autre trace de résidus ?

La FAUTE à la forme transitive passive du verbe « Former » !!!

Lisez cette phrase et écoutez comme elle résonne en vous : « J’ai été formé à …» (je ne mets pas de « e » entre parenthèses à « formé » mais entre parenthèses, phrase valable aussi pour les filles)

Exercice similaire : « Je me suis formé à … » (remarque précédente valable ici aussi)

Vous sentez la différence apportée par un tout petit « me » ?

Définition : Pronom personnel réfléchi, qui renvoie au sujet réfléchi. Doublement réfléchi le sujet, il vient en formation pour se former, pour se développer.

Conclusion évolutive :

Former, c’est quoi ? Transmettre un savoir, un savoir-faire

Etre formé, c’est quoi ? Ouvrir la main pour recueillir le contenu

Se former, c’est quoi ? Refermer la main pour se l’approprier

Former = A prendre (ou à laisser…)