Manager : « Sois-fort ! » mais pas trop…

Déterminer la stratégie, planifier, organiser, définir et faire respecter les règles, arbitrer, décider, assumer… Mettre son poing dans la poche, le brandir (résister à l’envie de l’appliquer). Quel beau métier que celui de manager !

Quoique … A tout vouloir porter sur tes épaules « Sois-fort ! », ton dos se voûte, ton regard pointe plus souvent tes chaussures que l’horizon.

Lève la tête, regarde au-dessus de toi, il y a ton manager. Il est payé pour que tu réussisses dans ta mission, pour entendre tes difficultés et tes doutes. Son bureau n’est pas plus que le tien le bureau des doléances. Tu le sollicites pour exposer une problématique et partager avec lui les solutions que tu as envisagées.

Faire état d’un problème n’est pas un aveu de faiblesse mais un acte de courage. Courage de reconnaitre ses limites. Courage de demander de l’aide.

Pour être durablement responsable, le « Sois-fort ! » doit évacuer la pression. Mets-toi à la place de ton chef (oui je sais, il y a des jours où tu en rêves…). Si tu ne l’associes pas à tes difficultés, il ne voit que le versant ensoleillé de ton métier, il peut d’autant plus allégrement te remettre une petite couche supplémentaire d’objectifs. Et si un dossier explose, malgré toute l’énergie et l’implication que tu dépenses à colmater les brèches, pourras-tu lui accorder le droit de penser que tu as manqué de transparence envers lui ?

« Sois-fort ! » mais pas trop … tu n’es pas un personnage biblique 🙂

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.